fbpx

Cabinet d'avocats, Avocat pénaliste, délit routier, droit des étrangers à Paris/Luxembourg

- Tél : +33 1 86 95 00 98 (FR) . +35 2 28 99 04 40 (LU)
Prise de rendez-vous

Le rôle de la police dans un État de droit

Le rôle de la police dans un État de droit : ce qu’il ne faut pas oublier!

Dans un contexte où la police fait de plus en plus l’objet de critiques, où les policiers sont de plus en plus mis en cause dans le cadre de l’exercice de leur fonction, il nous a semblé opportun de consacrer un article au rôle de la police dans un État de droit tel que le nôtre.

Un rappel qui peut sembler être un truisme, mais qui paraît essentiel dans le contexte social actuel.

 

rôle de la police dans un État de droit

L’État de droit repose sur un ensemble de principes et de règles qui garantissent la protection des droits et libertés des citoyens. Au cœur d’un État de droit, on trouve un acteur central : la police. En France, comme dans de nombreuses démocraties, la police joue un rôle fondamental dans la préservation de l’ordre public et le respect des lois.

En effet, le rôle de la police dans un État de droit tel que la France est essentiel pour protéger nos droits et nos libertés ; maintenir l’ordre ; et surtout lutter contre les nouvelles formes de criminalités qui menacent notre sécurité.

 

I. Le rôle de la police dans un État de droit : la protection de nos droits et de nos libertés

Évoquer le rôle de la police dans un État de droit, c’est d’abord mettre en exergue son rôle principal, à savoir : la protection des droits et libertés des citoyens. Un rôle crucial qui se traduit essentiellement par : la défense des droits de l’homme, le respect des procédures judiciaires équitables, et la garantie que les citoyens sont protégés contre les abus.

A. La protection des droits et libertés individuels

Le rôle majeur de la police dans un État de droit est indéniablement celui de protéger les droits et les libertés individuels des citoyens. En pratique, cela implique notamment de s’assurer que les enquêtes et les arrestations sont menées conformément à la loi en vigueur, et dans le respect des droits de l’homme. Pour rappel en France, la protection des droits et des libertés individuelles est un principe juridique, protégé par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et la Constitution de la Cinquième République, lesquels garantissent un ensemble de droits fondamentaux aux citoyens.

[Nous conseillons les policiers, ici]

 

B. L’application équitable de la loi

Dans un État de droit, tout citoyen, tout sujet de droit, a des droits, mais a également des devoirs. Un principe qui justifie donc le fait que la police ne soit pas uniquement garante de la protection de nos droits et de nos libertés ; mais soit aussi garante de l’application juste et équitable de la loi.

En effet, la police est également chargée de faire respecter les lois en s’assurant que chaque citoyen n’ait pas un comportement déviant. Ce faisant, il s’agit notamment de prévenir les infractions pénales, de contrôler et d’arrêter les auteurs d’infractions pénales, et de mener à bien les investigations nécessaires pour retrouver le ou les auteurs d’une infraction pénale.

En faisant respecter la loi, la police aide à maintenir un environnement où les droits et les libertés sont protégés.

En faisant respecter la loi, la police doit aussi s’assurer que cette loi s’applique de manière juste et équitable à l’égard de tous les citoyens. C’est ainsi que le rôle de la police dans un État de droit est aussi de veiller à ce qu’aucun individu ne soit au-dessus de la loi, qu’il s’agisse d’un citoyen ordinaire ou d’un fonctionnaire de l’État. rôle de la police dans un État de droit

 

II. Le rôle de la police dans un État de droit : la préservation de l’ordre public

Dans le prolongement de son rôle en matière de protection de nos droits et de nos libertés, la police joue également un rôle majeur en matière de préservation de l’ordre public.

On dit alors que la police est « gardienne de l’ordre public ». Il s’agit d’un rôle essentiel de la police dans un État de droit. Il signifie qu’elle est chargée de prévenir les infractions, de réagir dans un cadre légal, lorsqu’un individu commet une infraction pénale ; et d’une manière générale, de garantir la sécurité des citoyens et de protéger leurs biens.

[Policiers victimes, contactez Maître Pelzer, ici ]

Ces dernières années, nous avons pu constater à quel point ce rôle de maintient de l’ordre de la police est essentiel, particulièrement lors du mouvement des Gilets Jaunes qui a débuté en novembre 2018. Ce mouvement avait donné lieu à des manifestations hebdomadaires qui ont souvent dégénéré en violences urbaines, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour prévenir les dégâts matériels et assurer la sécurité des citoyens. La police a dû gérer des situations complexes tout en respectant les droits fondamentaux des manifestants.

Plus récemment, on peut citer les manifestions organisées en France, contre la réforme des retraites ; et surtout les récentes émeutes de juin 2023.

Lors de ces évènements, la police, fidèle à sa mission de gardienne de l’ordre public, a agit pour prévenir et gérer les désordres afin d’assurer la sécurité publique.

 

impact des réseaux sociaux sur l'image de la police

 

III. Le rôle de la police dans un État de droit : la protection des citoyens face aux nouvelles formes de criminalité

Face à l’émergence de nouvelles formes de criminalité, telles que la cybercriminalité ou encore le terrorisme ; mais aussi face à la montée en puissance des trafics de drogue dans le monde entier, on observe une évolution du rôle de la police dans un État de droit tel que le nôtre.

Une criminalité de plus en plus protéiforme qui représente un véritable défi sécuritaire dans les pays européens, et contre laquelle les policiers français doivent désormais lutter.

Il s’agit donc d’un autre aspect essentiel du rôle de la police dans un État de droit. Un rôle qui se traduit notamment à travers la mise en œuvre de certaines coopérations internationales, mais surtout européennes.

[Nous défendons les policiers, ici ]

 

La France est membre d’Europol, l’agence européenne de police, et collabore avec d’autres pays pour résoudre des affaires de criminalité internationale, telles que le trafic de drogue, le terrorisme et la cybercriminalité.

Un exemple récent de cette coopération est la lutte contre le terrorisme islamiste. La France a été touchée par plusieurs attaques terroristes au cours des dernières années, notamment les attaques de Charlie Hebdo en 2015 et les attentats de Paris en 2015. La police française a travaillé en étroite collaboration avec d’autres services de sécurité nationaux et internationaux pour prévenir de nouvelles attaques et traduire les responsables en justice.

Pour en savoir plus sur les dispositifs mis en place pour lutter contre la cybercriminalité, le trafic de drogue et le terrorisme, vous pourrez lire notre article sur ce sujet dans notre blog.

[Prenez RDV avec Maître Pelzer, ici ]

 

Le rôle de la police dans un État de droit tel que le nôtre est central dans la préservation de l’ordre public, la protection des droits et libertés individuels, l’application équitable de la loi et la coopération internationale pour lutter contre la criminalité transfrontalière. En effet, la police doit être considérée comme le pilier de l’État de droit et veille à ce que les principes fondamentaux qui sous-tendent la démocratie soient respectés. Cependant, il est important de rappeler que le pouvoir de la police doit être exercé avec responsabilité, transparence et dans le respect des droits de l’homme pour maintenir la confiance des citoyens dans l’État de droit.